compteur live

Aprilia 850 Mana

 

Le Boom V2 tient son moteur de l'Aprilia 850 Mana, et je me devais donc de vous présenter cette bécane un peu "spéciale", car à transmission automatique

Aprilia 850

 

Moteur
L'Aprilia NA 850 MANA a un bicylindre à injection électronique, mais dispose d'une boîte de vitesse séquentielle.

Le pilote dispose de deux possibilités grâce à cette boîte de vitesse :
- Entièrement automatique : tout est contrôlé par l'ordinateur de bord, la transmission CVT aide le moteur à être dans sa plage de régime optimale. trois réglages sont possibles : touring, sport et pluie.
- Séquentiel : Le pilote choisit son rapport avec soit les boutons placés sur le guidon soit par le sélecteur traditionnel.

Un servo exécute alors sa requête et selectionne une des 7 vitesses.

Le pilote peut choisir chacun de ces deux modes quand il le souhaite.
La structure en V du moteur a été choisie pour son couple et sa souplesse. Le moteur de 850cc délivre 75ch et un couple de plus de 8mKg à environ 5700 tours minute.
Les 4 soupapes par cylindres sont actionnées par un simple arbre à cames. La lubrification se fait par carter sec, avec un réservoir d'huile séparé intégré au moteur pour garder l'ensemble compact et léger.
La gestion de l'injection a été confiée à une centrale Weber Marelli, dotée d'un corps de gaz de 38mm

L'allumage est assuré par deux bougies par cylindre, ce qui optimise la combustion tout en réduisant la pollution.
Grâce à son échappement en inox, sa sonde lambda et son catalyseur, l'Aprilia NA 850 MANA répond aux normes euro 3.

moteur aprilia 850

Aprilia 850 Mana : Révolutionnaire !

Un coup de tonnerre qui risque de bouleverser bien des acquis ! L'aprilia 850 Mana ne se contente pas de mettre en avant sa transmission automatique ou ses aspects pratiques : elle offre aussi un vrai plaisir de conduite ! Inattendu et étonnant à la fois
En mode automatique (Autodrive) et en choisissant la courbe de puissance intermédiaire (Touring), les accélérations de l' Aprilia 850 Mana sont linéaires et bien plus efficaces que l'on ne peut l'imaginer si l'on se base uniquement sur le bruit feutré de l'échappement. Au démarrage d'un feu vert par exemple, on laisse loin derrière les automobiles et les nombreux scooters qui circulent dans Turin, ville italienne où l'essai s'est déroulé, le tout en une dizaine de mètres. En réalité, sans s'en rendre compte, on ne perd plus de temps avec les changement de vitesses et le régime moteur évolue lui de manière constante et efficace. Seul le compteur de vitesse saura vous rappeler à l'ordre, car en un peu plus de quatre secondes (selon Aprilia), on peut passer de zéro à 100 km/h ! En décélération, la grosse cylindrée du twin et le système de variateur de la Mana offrent un bon frein moteur et, toujours avec l'automatisme en mode Touring, il ne décroche qu'à 30 km/h. Grâce à un centre de gravité placé assez bas, la maniabilité se montre très bonne et ce malgré un rayon de braquage relativement important...

Le reste de l'article :

 

aprilia 850 Mana

Copyright Le Rebelle - Tous droits réservés -

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×